L'observance

L'observance

Un principe essentiel

La rééducation de la langue n’est pas toujours facile et rapide. Elle demande une implication forte du patient et du rééducateur pendant de nombreux mois. Cette contrainte d’exercices n’est pas toujours adaptée à notre rythme de vie ou celui de nos enfants. Trop souvent, la fréquence de réalisation de ces exercices diminue petit à petit, jusqu’à les oublier totalement au bout de quelques semaines.

Par cause de mauvaise observance, les résultats de la rééducation deviennent aléatoires.

L’utilisation d’un dispositif de rééducation linguale permet d’assurer la constance de l'observance. Ce dispositif sera bien supporté s'il permet un fonctionnement correct de la langue (déglutition, mastication, phonation), à tout moment, sans gêne de nuit comme de jour.

Sous la supervision allégée du rééducateur, les fonctions et positions correctes de la langue sont installées et programmées dans le cerveau en quelques mois. Les traitements des troubles liés à des dysfonctions de la langue seront d'une efficacité accrue et produiront des résultats durables.

Répères

  • Difficultés d’acceptation et d’observance des traitements actuels

    Seuls 10 à 15 % des personnes souffrant de SAOS sont pris en charge (France).

  • Traitement par ventilation par pression positive continue (PPC) recommandé en première intention dans les cas modérés et sévères

    Taux d’acceptation initiale entre 50 et 95 % (selon les études).

  • Traitement par OAM (orthèse d’avancée mandibulaire) recommandé dans les cas modérés ou en cas d’intolérance à la PPC

    Taux de contre-indication : 34%
    Taux d’abandon (au bout de 5 ans) : 50%