Ronflement

Ronflement

Ne plus entraver le passage de l'air

Le ronflement est provoqué par le passage de l’air qui fait vibrer, selon les cas, le voile du palais et la luette, les tissus du pharynx et de la base de la langue. Ces vibrations sont causées par le flux d'air accéléré dans des voies respiratoires rétrécies. Ce rétrécissement est généralement lié à une dysfonction de la langue, une obstruction des voies nasales, couplée à un palais étroit, conséquences d'une respiration buccale.

Un traitement efficace du ronflement est de libérer les voies nasales pour permettre à l’air de passer et d’être filtré par le nez.

Ceci peut se faire en élargissant le palais. En conséquence, les ronflements vont se réduire significativement, puis s’arrêter. Cependant, si la langue ne maintient pas cet élargissement, l’obstruction et les ronflements vont récidiver.

Des traitements chirurgicaux sont proposés, mais avec le temps, leurs effets sur les ronflements ont tendance à s’estomper, probablement du fait de la persistance de la dysfonction linguale et ses effets. Des études ont montré les effets bénéfiques des exercices musculaires de la langue sur les ronflements. La langue doit adopter une position correcte dans la bouche pour ne plus entraver le passage de l’air.

Le ronflement de l'enfant ou de l'adulte peut cacher un trouble plus grave : le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS).

Répères

Le ronflement

  • Prévalence

    Près de 20% de la population de plus de 40 ans souffre de ronflements chroniques en émettant des sons supérieurs à 90 dB (bruit d’un train).

    Environ 25% des hommes et 15% des femmes ronflent quotidiennement de manière sonore.

    Le ronflement touche 13% des enfants.