Déformation du palais

Déformation palais

La réduction des voies respiratoires

Le palais forme la paroi supérieure de la cavité buccale. Il est constitué de deux parties : le palais dur, osseux, situé à l’avant et en haut et le palais mou à l’arrière, une membrane qui se prolonge par la luette.

Tout au long de la croissance, le palais osseux sera modelé en largeur par les forces latérales que la langue exerce sur les molaires en fonction et en inactivité. Une action correcte de la langue contribue à un développement harmonieux du visage. Un palais étroit est lié à une croissance verticale du visage et une déglutition atypique qui ne façonne pas le palais.

La langue dont la position de repos est incorrecte ne façonne pas le palais en largeur, il devient étroit et profond. Le visage devient étroit et fin.

La voûte du palais est aussi le plancher des fosses nasales. De ce fait, lorsque la langue élargit le palais, les fosses nasales s’élargissent aussi. A l’inverse, si la dysfonction de la langue n’élargit pas le palais, les fosses nasales restent étroites. Cela entraîne une respiration buccale, cause de nombreux troubles pathologiques.

L’expansion transversale du palais pratiquée par l’orthodontiste ne sera stable que si la fonction correcte de la langue maintient la largeur du palais. Les voies nasales s’élargissent, la respiration buccale peut s’installer. En l’absence de rééducation de la langue, les forces des joues ne sont pas contrebalancées par la langue. Les résultats ne sont pas stables et la respiration buccale peut récidiver.

Repères

Palais normal palais normal
Palais large et profond palais large
Palais profond et étroit palais étroit